grow it!



À quelques semaines près du momentum idéal des semences, je vous dévoile quelques astuces élémentaires de la jardinière indocile. En retard sur le calendrier typique, pas de souci, je suis toujours à la dernière minute. Puis chaque année, je dévore mes succulents légumes et m’enivre des effluves de mes fines herbes.

INGRÉDIENTS

— semences
— gobelets, sachets, papier journal
— terreau
— terrine (bac) à semis
— bac (miniserre) de multiplication
— plateau de culture
— extracteur
— marqueurs
— gants (facultatif)



(histoire tirée d’un fait vécu)

MARQUEURS. Pourquoi sont-ils essentiels ? Pour l’orgueil et l’éducation. Si vous vous lancez dans une petite/moyenne production, vous insérerez probablement plusieurs types de semences dans votre miniserre. Du coup, lors d’une soirée arrosée vous voulez épater la galerie, montrer votre belle production ; par mégarde, vous la prenez dans vos mains, la déposer sur la table, elle toupille sans relâche, puis elle valse dans les bras de vos convives... De fortes chances qu’à la suite de ce tournoyant périple, votre mémoire devienne trouble ; de quel côté se situent vos tomates ? Heu... si l’aspect physique de vos pousses vous échappe, bonne chance ! Vous ne pourrez plus impressionner personne par la finesse de vos mystérieuses pousses, la maturité sera le seul antidote. Ne soyez pas gênée, gaffe typique des semenciers novices. Avec les marqueurs, la reconnaissance visuelle de vos jeunes plantules s’acquerra aisément.

Toujours s’assurer que vos graines sont OK. Pour ce faire, rien de plus simple qu’un bon verre d’eau dans lequel on y dépose les graines. Si elles flottent, poubelle. Ne conservez que les bonnes. Ainsi on s’assure une plantation fructueuse. Quoi de plus « chiant » qu’un pot sans plantules !



BRIÈVEMENT. 

1. tasser le terreau, sans le compacter (important), sinon... la formation de délicate racine sera ardue, il leur faut de l’air et de l’eau.

2.  les graines. plus la taille est petite, moins elles ont besoin d’être recouvertes. pousser légèrement avec un marqueur.

3. placer vos godets dans un conteneur plus grand. arroser légèrement ou avec un brumisateur.

4. si vous n’avez pas de miniserre, une vitre ou un sac de plastique par-dessus le conteneur convient également.

5. premières semaines ; entreposer le conteneur dans un endroit ombragé, jusqu’à la germination.

6. humidifier le terreau quotidiennement. aucune submersion, jamais.

7. les plantules jaillissent, GO lumière ! mais loin du soleil direct. enlever le couvercle, elles étouffent.

8. source lumineuse latérale : tourner le bac régulièrement, sans quoi vos plantes auront de belles courbes.

9. les pousses atteignent un bon 5 cm, apparition des vraies feuilles, les semis sont prêts à être repiqué.

10. en terre ? quand votre jardin sera prêt, sinon prévoyez les transplanter dans un pot plus gros.


n'oubliez pas, le but n'est pas de devenir des pros du jardinage, mais bien de s'amuser en jouant avec la terre.

bonne SEMENCE !!!

à suivre...

I love to hear you

...