green history : I.





en latin viridis signifie vert
ÉTYMOLOGIE. se rapporte à la famille de mots évoquant la vie.

la ­vigueur: vis (force), vir (homme), ver (printemps), virga (tige, verge) et virtus (cou­rage, vertu).
« Ambivalent, sinon ambigu, le vert est symbole de vie, de chance et d'espérance d'un côté, associé au poison, au malheur, au Diable et à ses créatures de l'autre. Chimiquement instable, il a été apparenté à tout ce qui était changeant : l'enfance, l'amour, la chance, le jeu, le hasard, l'argent. Ce n'est qu'à l'époque romantique qu'il est définitivement devenu la couleur de la nature, puis celle de la santé, de l'hygiène et enfin de l'écologie. »1



Couleur méconnue de nos ancêtres, le VERT est innommable. Ne faisant pas partie des couleurs attribuables à un quelconque pouvoir politique, il demeure inexistant dans les textes anciens des langues hébraïque et grecque. Il apparaîtra timidement en latin dans quelques traités d'agronomie. À l'exception de Néron qui aimait bien revêtir des habits de la couleur des poireaux, légume qu'il appréciait, pour ses vertus aphrodisiaques et thérapeutiques.

Pour Aristote, le vert était l'une des trois couleurs "médianes", avec le rouge et le jaune, entre le blanc et le noir. Le vert comme couleur définissable, que l'on peut cerner l’idée de au sens platonicien, connaîtra une ascension fulgurante au début du Moyen-Âge. Il devient alors le symbole de la jeunesse, de l'amour naissant, de la beauté, mais se dévalorise vers la fin l'époque ; on s'en méfie, on l'associe aux êtres étranges ; sorcières, fées, lutins.

Au XVIIe siècle avec la théorie du cercle chromatique de Newton, le vert perd de son prestige, il n'est qu'une couleur secondaire. Le vert est détesté par les Précieuses, et n'a pas le droit d'entrer à l'hôtel de Rambouillet, cette couleur est devenue infâme. Il faudra attendre la seconde moitié du XVIIIe afin que celui-ci retrouve ses lettres de noblesse, sa dignité par les romantiques. Nature et végétation finissent par devenir synonymes, donc la couleur du monde végétal devient la couleur de la nature. L'Idée, concept encore actuel où repose toute l'écologie politique.

Anecdote intéressante sur le schéma des couleurs. Le vert, couleur complémentaire, contraire du rouge primaire de l'interdit, deviendra le symbole de liberté, de permission qui demeure toujours dans l'inconscient collectif.


Dessert (Vanitas) par Willem Claeszoon Heda - 1637



Avant d'être pigment, matière ou lumière, la couleur est une idée, un concept. 

Toujours est-il que le vert porte en lui un caractère étrange et complexe par sa double polarité ; le vert des bourgeons et le vert de la moisissure, la vie et la mort. En lui se cachent les profondeurs de l'existence.

Mais le vert paradis des amours enfantines,
Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
Les violons vibrant derrière les collines,
Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
— Mais le vert paradis des amours enfantines,

L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine?
Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,
Et l'animer encor d'une voix argentine,
L'innocent paradis plein de plaisirs furtifs?
Moesta et errabunda -BAUDELAIRE

Pour en savoir davantage sur le sujet ou simplement vous offrir un beau livre, je vous conseille ce brillant délice publié aux éditions du Seuil, Vert. Histoire d'une couleur, écrit par l'historien médiéviste Michel Pastoureau.

IMAGES.
Pour vous enivrez de vert, Haarkon vous séduira par sa beauté végétale incessante.
Matka, petite marque espagnole de vêtement contre la production de masse.
APshop de petites pièces faites par des artisans du Michigan.
Johann Weinmann Botanical Prints Trees & Leaves 1737, pour les amoureux de la botanique.

à suivre...
Le Traité des couleurs de Goethe dans l'ameublement.
Du spirituel dans l'art de Kandinsky sur le vert.

2 comments

  1. beau ... je suis aussi une passionnée des livres de Pastoureau (en bonne médiéviste que je suis ;-) ... son analyse des couleurs va au delà de ce qu'on retrouve ailleurs et tu as souvent des petites pépites ... et puis, j'adore le vert, sous toutes ses nuances ♡

    ReplyDelete
    Replies
    1. époustouflant... je viens de lire ton ABOUT, tardivement.

      historienne de l'art, ce qui explique nos intérêts communs ;)
      parcours assez similaire, étonnant!

      "je parle avec mes mains, [...] je parle fort et beaucoup (vous pouvez demander confirmation à mon mari ;-)" - j'ai pouffé de rire!

      ... j'ai énormément de difficulté à ne pas mêler l'art, la littérature avec la décoration, c'est plus fort que moi, j'aime partager mes "pépites" !

      bien à toi xx

      Delete