NM96. jordens arkiteker. Unaccompanied Cello Suite no.1



Lorsqu'un architecte renommé balance sa maison de campagne pour s'installer dans un appartement en ville, au 8e étage d'un immeuble construit en 1939 par l'architecte suédois Sture Frölén, on se pose des questions. Depuis, la popularité croissante des maisons conteneurs, l’architecte Johnny Andersson, de la firme Jordens Arkitekers, a remis en question les fonctions et l’utilité de l'architecture pour les années à venir.

Premier constat, réduire les espaces. Plus que réussi.

Les petits espaces me fascinent. Souvent plus poétique, plus chaleureux, plus intime... Il y a cette magie des lieux que l'on ne ressent guère dans les espaces fastueux. La présence de l'âme de la personne qui l'habite se fait sentir. Plus restreintes, les pièces définissent une part de la personnalité, de la sensibilité, des goûts — tout y est plus prégnant.

Ici, j'entends la prélude de Yo-Yo Ma.



Cette porte rappelle les portes de laboratoire, j'adore ! De manière générale, je n'aime pas le vert, mais celui-ci dénote un brin de romance.




Un joli home studio pour sa femme, artiste illustratrice.



do you hear the cello...

foto : Erik Lefvander
source : residence

I love to hear you

...