black to black : Nicole Hollis studio.






Le studio de plus de 5000 pieds carrés de la designer d'intérieur Nicole Hollis situé à San Francisco est tout simplement à couper le souffle. Aménagement des lieux... quelques modifications ont été nécessaires. Des cloisons abattues, sol en béton ciré, une palette noir et blanc, des éléments design classiques et contemporains, du métal brossé et une petite touche glamour ont suffi à rendre les lieux impeccables.

la cuisine !!!
Deux magnifiques dosserets faits à la main : la rangée de carreaux marocains noir brillant, et le mur d'acier en métal galvanisé. Un effet qu'Hollis a développé avec les designers industriels de Chris French Metal ; pour ajouter de la profondeur, l'intérêt particulièrement différent des matériaux et le splendide contraste à l'espace.


the spider light wall from Dimore studio



Les murs intérieurs sont noircis au shou-sugi-ban, une technique carbonisation du bois japonaise. En brûlant les lames de bois en surface, ça leur permet d'accroitre la protection pouvant aller jusqu'à 80 ans. La méthode : on brûle le bois 10 minutes, on le gratte, on l'arrose, on le laisse sécher complètement, puis on l'enduit de l'huile de lin.

Les designers d'intérieurs, architectes, artistes n’hésitent plus à user de cette technique aux variantes infinies. Selon le temps de brûlage et de grattage, nous obtiendrons des noirs sensiblement différents.



bonne semaine !!!

via remodelista
foto : Laure Joliet

red. myth of Trobriand Islands.



La magie repose sur l'idée que l'être humain peut influer sur le cours ordinaire des événements par des moyens surnaturels. Elle suppose un savoir occulte transmis souvent par une expérience initiatique. Un mythe des îles Trobriand (Mélanésie), rapporté par l'anthropologue polonais Bronisław Malinowski dans son livre Moeurs et coutumes des Mélanésiens, sur la transmutation de la couleur rouge en noir est fort intéressant.




psst... avant tous mes accessoires déco étaient rouges. (secret entre nous)
Ai-je subi l'incantation du crabe ?




Le mythe dans la psychologie primitive

« D'après certaines descriptions, cet animal aurait émergé d'un creux qui se trouve dans la grotte de Lawaywo ; d'après d'autres, il se serait laissé tomber en cet endroit, après avoir traversé les airs. Au moment de son arrivée, un homme et un chien se trouvaient là.

Le crabe était rouge, à cause de la sorcellerie dont il était chargé. Le chien l'ayant aperçu, essaya de le mordre. Mais le crabe le tua, après quoi il fit subir le même sort à l'homme. Mais en regardant ce dernier, le crabe devint triste, “son ventre se mit en mouvement”, et il rappela l'homme à la vie.

Celui-ci offrit à son meurtrier et sauveur une belle récompense, une pokala, et pria le crustacé de lui donner la magie. C'est ce qu'il fit. L'homme se servit immédiatement de sa sorcellerie pour tuer le crabe, son bienfaiteur. Il le tua ensuite, conformément à une règle observée et censée être observée jusqu'à présent, lui un proche parent maternel. Après quoi il se trouva en pleine possession de la sorcellerie.

Aujourd'hui, les crabes sont noirs, parce que dépouillés de la sorcellerie ; ils sont cependant lents à mourir, car ils ont été jadis les maîtres de la vie et de la mort. »

Le crabe noir est increvable.


foto : Birgitta Drejer
source : bobedre

that table.



Au moins une année que je le dis : je veux transformer ma table Tosby d'Ikea en ce type de table. Ce n'est pas compliqué, je la peins à l'aérosol noir mat, je trouve de vieilles planches de bois, je coupe de 1 pouce le piétement, j'enlève cette foutue vitre qui m'agace au plus haut point et le tour est joué !

Sauf que... j'ai adopté un nouveau style de vie minimaliste écolo, plus de voiture. Donc tous mes déplacements s'articulent sur le mouvement de mes pieds et le balancement de mes bras. Essayez de trouver des planches avec ce type de mouvement ambulatoire, pas si simple.

Je finirai bien par trouver une solution.

Quelques exemples de cette table, ici, ici et ici.

foto : Stadshem

Concrete Concept by Christopher Beanland.



Brutalist Buildings Around the World
Concrete was cheap, but it could be stretched into crazy shapes  Christopher Beanland

Longtemps critiqué comme une lubie d'un groupe d'architectes des années 60, accusé de défigurer le paysage urbain, voire de favoriser la criminalité, le brutalisme a un second souffle cette année avec le cinéma et la mode. Le terme BRUTALISME dérive de la description du Corbusier de la matérialité de ses projets : des façades de « béton brut », ni revêtement, ni ornement, laissés à son état naturel.

« Les matériaux sont mis en valeur pour leur qualité intrinsèque, sans fard. Le brutalisme, c’est l’idée de retourner à la manifestation primitive de ce qu’une construction peut dire. Sa banalité, souligne le spécialiste, devient sa force d’expression. »
Jacques Sriglio

Le livre se lit comme un dictionnaire de l'architecture brutalise, commençant par la lettre « A » pour Asplund jusqu'à « Z » pour Zapotec. Sans omettre le « C » pour la Cité Radieuse du Corbusier.





"It's a book about a vision of the future from the past" Beanland

On aime ou on n'aime pas, un concept tranchant, jamais équivoque.

Pour plus d'informations, visiter le site de l'éditeur Quarto Knows

wooden workspace.





Seulement parce que le froid commence à se faire sentir...

... ce bureau aux murs de lattes en bois magnifiquement ponctué d'illustrations encyclopédiques de fleurs empreintes de douceur réchauffe nos coeurs rétractés par cet air glacial, qui nous submerge depuis une semaine.

hey ! bon weekend !

styling : Emma Wallmén
foto : Anna Malmberg

make it : Superstudio revival.





Super trouvaille cette semaine sur le site de la styliste Pella Hedeby ; transformation de la table à café LACK d'Ikea en une super table Quaderna 2600 créée dans les années 70 par le groupe d'architectes radical Superstudio. Je vous le dis, les années 70 reviennent au galop.

pssst... la table coûte 10$



Il fallait bien que ce soit difficile à trouver ces fichues mosaïques de céramique carrées... Chez Canac, ils offrent la version Rondo. Si vous trouvez un endroit où ils détaillent la version carrée, faites-moi signe.

matériel.
— mosaïque de céramique Nanouk (rectangle)
— colle à céramique Pro-Mastic
— coulis avec sable anthracite

un peu d'histoire...

Fondé en Italie en 1966 par deux jeunes architectes radicaux en devenir — Adolfo Natalini et Cristiano Tokaldo di Franciaun étudiant en architecture à l'université de Florence —, Superstudio était au coeur de l'architecture et du design d'avant-garde. Ils exprimaient leur désaccord envers les doctrines du Modernisme et du Design International — ce qui est majoritairement présenté sur ce blogue — par le biais de photomontages, films et expositions.


PAC. Superstudio, SUPERARCHITETTURA, 1967. foto di Giulio Boem. 


Superstudio Quaderna 2600, Zanotta, 1970


PAC. Superstudio, mobilier Misura, Zanotta, Quaderna, 1970-71


PAC. Superstudio, foto di Giulio Boem. 

« …si le design est plutôt une incitation à consommer, alors nous devons rejeter le design ; si l’architecture sert plutôt à codifier le modèle bourgeois de société et de propriété, alors nous devons rejeter l’architecture ; si l’architecture et l’urbanisme sont plutôt la formalisation des divisions sociales injustes actuelles, alors nous devons rejeter l’urbanisation et ses villes… jusqu’à ce que tout acte de design ait pour but de rencontrer les besoins primordiaux. D’ici là, le design doit disparaître. Nous pouvons vivre sans architecture. »
Adolfo NATALINI, 1971 

Par la suite, plusieurs groupes radicaux se formèrent, Archigram, Global Tools, Groupe Strum, Grippo 9999, Studio Formafantasma, tous gravitaient autour du mouvement artistique de l'Arte Povera.

Le concept de l'Anti-Design propose, plus qu’un art de vivre, une philosophie non pas esthétique, mais empreinte d’une sorte de qualité physique qui fait du design un phénomène où l’artisanat et les industries ne sont pas nécessairement absents.

Je vous invite à lire l'article : LE RADICAL DESIGN ? sur le Intérieurités.

an old apartment in Berlin... Blow up.



Appartement situé à Berlin du photographe éditorialiste suédois Magnus Reed. 500 mètres carrés, deux studios de photographies, onze pièces à vivre, trois bureaux et une salle de conférence... putain, on ne s’en plaint pas !

Ce que j'aime particulièrement de cet appartement — sans compter les hauts plafonds, le vieux parquet en bois, la céramique — est cette technique singulière de grattage de la peinture afin de révéler l'histoire des lieux. Pour un cachet inouï, n’hésitez pas de mettre en pratique cette technique picturale.



Charmée, je suis par cette affiche géante du film culte Blow Up de Michelangelo Antonioni. Dualité entre l’illusion du réel et les apparences. Initiatique, ce film présente une lutte intrinsèque en devenir. Thomas apprend à remettre en question le réel et tente de s'en approprier...

Je vous invite à vous assoir sur ces fauteuils, d'en discuter et le réécouter. Les énormes enceintes nous permettront de mieux l'apprécier.



Coup de grâce déco ! Une table de travail dans la salle d'eau. Qui a déjà dit que ça ne se faisait pas ? Je trouve l'idée tout simplement génial !

Tranche de vie. C'est toujours en prenant mon bain que mes idées surgissent. Aller savoir pourquoi, c'est probablement un endroit inspirant.

foto : Helenio Beretta
source : bobedre



Sometimes reality is the strangest fantasy of all
by Michelangelo Antonioni 

creative apartment of Luis Urculo.



Situé au coeur de Madrid, l'appartement de l'artiste multidisciplinaire Luis Urculo est à l'image de celui-ci, une sorte de musée d'objets rapportés de ses multiples voyages à travers le monde qui lui servent d'inspiration quotidienne.

Le nec plus ultra, l'appartement a été acheté dans les années 70 par ses grands-parents. Ils le lui louent à prix modique en échange de quelques rénovations. Le comble.



Atlas | Tinta y acrílico s. vidrio 120 x 180 cm

Sur un vieux meuble d'atelier rapporté de voyage, la chaine hifi RAMS Dieter de BRAUN brille de sa présence. Quelle pièce ! Au mur, deux oeuvres de Luis, acrylique sur verre. Technique expérimentale, fort intéressante.




foto : Helenio Barbetta
source : Living Corriere

sélection d'oeuvres.



Black felt mounted on board, plastic letters, lacquered wood
180 x 120
2016


Covers-Luis Urculo | Wozocos by MVRDV.

softer than satin was the light... blue velvet.



Recouvrir un vieux canapé en velours...

OK, je lance une MODE ou je me lance dans un ego-trip tout en douceur, velouté et soyeux ? Certes, ne vous êtes pas sans savoir que les seventies reviennent en grande pompe cette année. Oui, oui, je vous assure que vous pouvez fouiller le sous-sol de vos tantes et tout dévaliser. Car le velours est de retour, avec MOI !!! qui m'aime me suive !

Je plaisante.

Je sais éperdument que c'est une question de goût. Sauf qu'il faut se l’admettre, le VELOURS a tout de même de nombreux traits distinctifs, on ne peut plus enviables... Suave, enfiévrant, envoûtant, pour des nuits torrides, où les corps exultent, comme un désir d’absolu... Un petit je ne sais quoi de mystérieux. Comme Nana : elle avait une figure de vierge aux yeux de velours, doux et candides. N'exagérons pas. Le velours est doté d’un caractère à double tranchant. De subtilité insidieuse... ne dit-on pas : avoir une main de fer sous un gant de velours?



pourquoi pas une banquette?



Mon petit fétiche, la magnifique,  NON la grandiose banquette TOGO de Michel Ducaroy... taupe pour plus de finesse.



Qui n’aurait pas envie d'avoir ce canapé Soriano en velours côtelé ?



bleu intense...


sélection.

West Elm... le canapé Monroe Mid-Century bleu céleste avec petit coussin inconfortable.
— les canapés capitonnés Sven d'Article et le Scott de Made.com seul la couleur les différencie, j'aime cette coupe 50's.
— le Stockholm d'Ikea vert bouteille, l'esprit GREEN au maximum.
— la coupe rétro de l'Osaka de BoConcept me plaît depuis longtemps, Napoli turquoise, effet maximum !
— le rêve, le canapé "Sesann" de Cassina, conçu par Gianfranco FRATTINI en 1970. Similaire au canapé Soriano, en plus exquis !



le fameux sofa en velours rouge

Le vif du sujet. Il y a un seul canapé au monde que j'affectionne, avec toute la tendresse de l'enfance, les souvenirs délicieux et les traces mémorielles ineffables. Le foutu modulaire où je suis pratiquement née. De gros cubes hyper moelleux, tout confort... vous savez, le genre où il est impossible de ne pas saliver en siestant !

Vous avez tout compris. Il hante mes méditations cartésiennes, mes radieuses journées, mes nuits paisibles. Bref, j'en suis obsédée ! Il est en velours rouge ! Galère ! Galère ! tout, mais pas ça !

Que faire ? Le recouvrir d'une autre couleur veloutée ? Brun ? Gris ? Bleu ? Apposer un recouvrement en tissus ?

À suivre...

She wore blue velvet



Blue velvet 
But in my heart there'll always be
 Precious and warm, a memory

creative space of Frank Leder.




Le designer de vêtement pour homme Frank Leder a converti sa maison située dans le quartier Charlottenburg à Berlin en studio créatif. Tout en conservant les éléments centenaires, la pièce de relaxation de l'équipe a de quoi faire rougir...

Datant plus de soixante années, la centaine de petits pots en verre avec des fruits confits se jouent de la déco, se transformant en un mystérieux accessoire décoratif. Quelque chose de magique sous les rayons du soleil ?

source : living corriere

wooden elements to recreate and more...



What is the secret of a personal home? Clean lines, soothing color and plenty of unique up-cycle furniture in your own design.

The decor is characterised by flea market finds and refined DIY solutions that create a cool, personal style focusing on light, clean lines and natural color.

*

Cet appartement niché au coeur de Copenhague regorge de petits DIY et d'idées affriolantes à recréer chez soi. Plusieurs objets ont été dénichés dans les brocantes ou simplement conçus par les propriétaires. Un projet luminaire fort simple à réaliser est la lampe sur pied à côté du super canapé en velours côtelé. Un retour au seventies ? Ça s'en vient, croyez-moi !

Une simple lampe amovible à poser sur tige de métal soutenue par un pied de béton. Pour ce faire, couler du béton dans un pot de plastique circulaire, maintenir la tige de métal quelques minutes... voilà, votre nouvelle lampe est prête !

La table à manger, est-ce réellement nécessaire de dire qu'une seule planche de bois et les tréteaux de votre choix suffisent ? Tout simplement, j'aime !



... une boîte de rangement en bois recyclé.



Une folle envie de refaire votre salle de bain le plus simplement possible... Une planche de contre-plaqué comme meuble, ça vous dit ? Soyons modestes et posons une deuxième tablette pour le rangement.

bonne journée !

foto : Flemming Leitorp
source : bolig magasinet